Les Quadcopters sont-ils légaux ?

Que vous soyez un exploitant de drone civil ou simplement un amateur, il est important que vous ne soyez pas du mauvais côté de la loi. En effet, la plupart des pays, avec à leur tête le Royaume-Uni et les États-Unis, réglementent rapidement l’utilisation des multirotors afin de réduire les cas de méfaits tels que le terrorisme et de sauvegarder ainsi les droits des citoyens. Les lois régissant l’utilisation de ces embarcations ont été baptisées le code des drones. Avec ces lois, cela signifie que les drones sont légaux, mais sous certaines opérations et restrictions.

Les États-Unis ont ratifié certaines législations qui visent l’utilisation des multirotors à la fin de 2015. La modification du code du Drone s’explique principalement par l’utilisation accrue des quadcoptères dans les espaces aériens restreints comme les aéroports et l’incapacité de distinguer les différents degrés d’assistance du pilote automatique, ce qui a attiré des utilisateurs sans expérience pratique du pilotage.

C’est pour ces raisons que des gouvernements comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie ont décidé d’aborder formellement la question de la légalité de l’utilisation des quadcoptères.

Différents types d’opérations artisanales sans pilote

  1. Opérations publiques– C’est là que l’embarcation est utilisée à des fins gouvernementales. Par exemple, l’armée et la police sont autorisées à utiliser ces embarcations à des fins de surveillance, d’espionnage sur les territoires ennemis afin de mener une attaque ou de surveiller l’espace aérien du pays.
  2. Opérations civiles– C’est là que les drones sont utilisés à des fins commerciales. Un exemple de cas est celui du Domicopter qui livre les commandes de pizzas de Domino à ses clients. En outre, les agences de presse utilisent des quadcoptères pour couvrir les événements en direct et les événements, ce qui favorise l’excellence journalistique en relayant l’information correcte au public.
  3. Maquette d’avion– Ces drones ne sont utilisés qu’à des fins récréatives. Cependant, les amateurs sont les plus grandes victimes du code du drone, car la plupart d’entre eux sont susceptibles d’être espiègles lorsqu’ils utilisent ces avions sans pilote.

Catégories de pilotes de quadcoptère

  • Vidéo à la première personne– C’est là qu’une caméra est attachée au quadcoptère, où une vidéo est prise et apparaît comme un pilote est à l’intérieur de l’embarcation, mais en réalité, le pilote ne fait que contrôler l’embarcation à distance.
  • Ligne de visée visuelle– C’est littéralement garder le quadcoptère sous vos yeux tout le temps. Afin de piloter le drone efficacement, le pilote ne doit piloter le drone que dans des endroits où il n’y a pas d’obstacles comme de grands arbres ou des bâtiments et à une certaine altitude. Si vous contrevenez à cette règle, vous risquez de mettre en danger la vie des personnes et des biens à long terme.

Lignes directrices pour l’utilisation des drones

Les autorités de l’aviation aux États-Unis ont élaboré et sont en train d’élaborer de nouvelles règles pour limiter l’utilisation abusive de ces multirotors afin de protéger les intérêts de tous. Ils incluent ;

  • Gardez l’embarcation à moins de 400 pieds au-dessus du niveau du sol et restez à l’écart des obstacles.
  • Gardez l’embarcation à portée de vue en tout temps, en la limitant à un rayon de cinq milles.
  • Gardez des espaces aériens dégagés et contrôlés, par exemple dans les aéroports ou les casernes militaires.
  • Ne survolez pas les zones habitées comme les plages, les stades où se déroule un match ou les résidences privées sans l’autorisation des autorités compétentes.

Lisez aussi : Quand les drones sont-ils devenus populaires ?

Articles similaires sur les drônes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *